Brenda Shanahan

Votre députée de


Châteauguay-Lacolle

Brenda Shanahan

Votre députée de


Châteauguay-Lacolle

Menu

Anatis Bioprotection empoche 11 700 $ pour développer son marché

Châteauguay, le 17 mars 2017 – L’entreprise Anatis Bioprotection, localisée à St-Jacques-le-Mineur et spécialisée dans la production de solutions de lutte biologique contre les ravageurs, en agriculture a reçu une aide financière de près de 12 000 $ dans le cadre du programme Agri-marketing afin d’appuyer ses démarches de commercialisation à l’international.

La députée de Châteauguay-Lacolle, Brenda Shanahan, en a fait l’annonce hier dans les installations de l’entreprise Trans-Herbe à St-Bruno-de-Montarville lors du dévoilement de 74 autres aides financières destinées à des PME canadiennes, pour un montant total de 1,84 million $. L’événement s’est notamment déroulé en présence du secrétaire parlementaire à l’agriculture et député de La Prairie, Jean-Claude Poissant, et du député de Montarville, Michel Picard.

Anatis Bioprotection s’est donnée en 2005 la mission de réduire l’utilisation d’insecticides de synthèse dans l’environnement. Pour ce faire, elle propose des solutions écologiques pour contrôler les ravageurs dans les cultures horticoles, serricoles et agricoles pour les domaines résidentiel, industriel et commercial. L’entreprise offre deux types de produits, soit des insectes, acariens et nématodes bénéfiques, ainsi qu’un bio-insecticide concocté à base d’un microchampignon.

 

Favoriser le croissance et la prospérité

À ce jour, le marché d’Anatis Bioprotection a pratiquement été confiné au territoire du Québec. L’entreprise a donc obtenu des fonds de la part du gouvernement du Canada pour étendre ses activités de marketing et ses ventes ailleurs en Amérique du Nord. « Le programme Agri-marketing l’aidera à concurrencer sur les marchés canadiens et étrangers et à saisir de nouveaux débouchés commerciaux. Par exemple, les représentants pourront couvrir des frais associés à leur participation à des missions internationales et à des salons professionnels. », précise Brenda Shanahan.

« L’une des grandes priorités de notre gouvernement consiste à aider les entreprises à maximiser leur capacité à faire connaitre les produits canadiens sur les marchés internationaux et à faire augmenter la demande. », explique le secrétaire parlementaire Jean-Claude Poissant. « Ces entreprises qui réussissent à l’étranger permettent au Canada d’être un chef de file dans le domaine des exportations de produits de grande qualité tout en stimulant notre économie et en créant des d’emplois. »

« Notre gouvernement veut s’assurer que les PME ont les ressources dont elles ont besoin pour accroitre leurs activités et assurer leur compétitivité sur les marchés internationaux. », ajoute la ministre de la Petite Entreprise et du Tourisme, Bardish Chagger. « Nous leur offrons donc des programmes comme Agri-marketing afin de les aider à tirer profit d’opportunités d’exportation aux quatre coins du monde. »