Brenda Shanahan

Votre députée de


Châteauguay-Lacolle

Brenda Shanahan

Votre députée de


Châteauguay-Lacolle

Menu

Mise au point et nouvelles initiatives dans le dossier des migrants

J’ai été heureuse d’agir comme maîtresse de cérémonie de la conférence de presse de mes collègues le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Ahmed Hussen, le ministre des Transports, Marc Garneau, et le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, le 7 mai à Montréal, au sujet des progrès réalisés par notre gouvernement pour gérer les répercussions disproportionnées des demandeurs d’asile au Québec.

Le Gouvernement du Canada suit la situation de près et s’emploie d’abord et avant tout à assurer la sécurité des Canadiens. Les personnes qui traversent la frontière de façon irrégulière sont arrêtées par la GRC et font l’objet d’un contrôle de sécurité approfondi.

Les ministres ont salué le travail humanitaire constructif accompli par le Gouvernement du Québec pour gérer la situation et ont réaffirmé leur volonté de contribuer au déplacement des demandeurs d’asile qui ne souhaitent pas demeurer au Québec. Le groupe de travail avec l’Ontario a entrepris d’élaborer un système de triage afin de permettre aux demandeurs d’asile qui arrivent au Québec de choisir d’autres destinations, et des représentants de l’Ontario ont récemment mené une mission d’enquête au Québec afin de faire progresser les travaux relatifs au système de triage.

Compte tenu de la forte proportion de demandeurs d’asile en provenance du Nigéria qui n’ont séjourné légalement aux États‑Unis que pendant une courte période avant de traverser la frontière, deux mesures concrètes ont été annoncées pour atténuer le problème à la source. Trois représentants du Canada ont été affectés à Lagos pour travailler avec les agents des visas des États‑Unis, et le ministre Hussen se rendra au Nigéria ce mois‑ci pour discuter avec les autorités nigérianes. Le Canada et les États‑Unis ont réaffirmé aux plus hauts niveaux leur détermination à travailler ensemble afin de lutter contre l’utilisation inappropriée de titres de voyage des États‑Unis.

Le budget de 2018 prévoit une somme de 173,2 millions de dollars pour renforcer la sécurité à la frontière et accélérer le traitement des demandes d’asile présentées par les personnes qui arriveront en 2018-2019. Ces fonds amélioreront également la réception des demandes d’asile, les procédures d’enquête de sécurité de première ligne, l’examen de l’admissibilité et les renvois. Ces investissements permettront d’assurer que les demandes d’asile rejetées sont rapidement acheminées vers le processus de renvoi. La CISR a aussi modifié son calendrier d’audience pour prendre en charge l’afflux de nombreux cas de passages irréguliers à la frontière.

Pour que les demandeurs d’asile puissent subvenir à leurs besoins dans l’attente d’une décision, le traitement des permis de travail a été accéléré, et la norme de service est maintenant de 30 jours; 97 % des demandes de permis de travail présentées par des demandeurs d’asile ont été approuvées et, depuis avril 2017, plus de 12 500 permis de travail ont été approuvés pour des demandeurs d’asile au Québec.

De plus, de nouvelles installations destinées aux séjours de courte durée pendant les procédures de traitement à Lacolle seront aménagées pour atténuer la pression exercée sur les ressources du Québec.

Le Gouvernement du Canada continuera de faire appliquer les lois canadiennes et de respecter les obligations internationales du Canada à l’égard des personnes qui ont véritablement besoin de notre aide et de notre protection. La protection de l’intégrité de nos frontières et de notre système d’immigration fondé sur des règles est une priorité absolue.

« Même si nous nous conformons aux conventions internationales et voulons offrir l’asile aux personnes qui fuient la persécution et la guerre, le fait est qu’il existe des lois, des règles et des critères à respecter pour trouver refuge dans notre pays. Nous continuerons de surveiller la situation de près et de coordonner les ressources gouvernementales afin d’assurer la sécurité des demandeurs d’asile et des citoyens canadiens. » – Marc Garneau, ministre des Transports

« Le fait de traverser la frontière de manière à contourner nos procédures ne garantit pas l’admission au Canada. Dans le cadre de l’application régulière de la loi, les demandeurs d’asile doivent démontrer le bien-fondé de leur demande de protection. Ceux qui ne sont pas en mesure de le faire deviennent interdits de territoire et seront renvoyés. Nous continuerons d’assurer la gestion ordonnée de notre frontière et de traiter avec compassion les personnes qui ont vraiment besoin de la protection du Canada. Et nous continuerons à travailler avec les États‑Unis pour prévenir l’utilisation inappropriée de titres de voyage qui est à l’origine de l’afflux de migrants. » – Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

« La priorité absolue de notre gouvernement est de veiller à ce que toutes les lois soient respectées afin de protéger la santé et la sécurité des Canadiens. Les mesures que nous avons prises jusqu’à présent nous ont permis d’appliquer nos politiques et procédures pour protéger notre frontière, tout en continuant à respecter les obligations nationales et internationales du Canada. » – Ahmed Hussen, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

Photo : Avec le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Ahmed Hussen, et le député de Bourassa, Emmanuel Dubourg.