Brenda Shanahan

Votre députée de


Châteauguay-Lacolle

Brenda Shanahan

Votre députée de


Châteauguay-Lacolle

Menu

Ottawa investit pour la protection de l’environnement et de la biodiversité en Montérégie

 

La députée de Châteauguay-Lacolle, Brenda Shanahan, est ravie d’annoncer un soutien financier de 48 287 $ à l’organisme Ambioterra de St-Chrysostome pour la réalisation du projet « Corridors verts et bleus dans la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent », notamment à St-Michel, St-Patrice-de-Sherrington, St-Cyprien-de-Napierville et St-Bernard-de-Lacolle. Ce projet est réalisé dans le cadre du Programme d’intendance de l’habitat – Volet prévention d’Environnement et Changement climatique Canada.

Le Programme d’intendance de l’habitat favorise la persévération de la biodiversité en soutenant les acteurs qui contribuent au rétablissement des espèces en péril et qui permettent d’éviter que la situation d’autres espèces ne devienne préoccupante.

Le projet d’Ambioterra vise à répondre aux problématiques de la dégradation des milieux naturels qui menacent la santé de la faune, de la flore et des humains. La création d’un réseau de corridors fauniques dans la Vallée du Haut-Saint-Laurent favorisera la connectivité entre les écosystèmes, en plus d’être une solution prometteuse pour combattre la pollution et les problèmes de destruction des habitats.

Conservation de la faune et la flore 

Avec ce financement, l’organisme pourra accompagner une dizaine de propriétaires privés de la région pour conserver, améliorer et restaurer les milieux naturels sur leur terrain. La priorité est de protéger 11 espèces jugées sensibles ou possiblement en péril dont des oiseaux, des poissons, des amphibiens et des végétaux.

« Étant donné que plus de 90% de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent est de tenure privée, les propriétaires sont les mieux placés pour protéger la biodiversité et restaurer la qualité des ressources naturelles. C’est pourquoi nous travaillons de concert avec ceux-ci pour améliorer la santé environnementale du territoire. », précise le président d’Ambioterra, Karel Ménard.

« C’est une fierté de pouvoir compter sur des organismes de protection environnementale comme Ambioterra dans notre région. », partage Brenda Shanahan. « Nous nous démarquons par l’expertise et le dévouement de gens qui ont à cœur notre patrimoine naturel. Grâce à eux, nous pouvons apprécier davantage notre milieu de vie et bénéficier d’un environnement plus sain. »

« Notre gouvernement reconnaît le rôle important des groupes communautaires qui contribuent aux efforts de conservation partout au pays. », soutient la ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna. « Nous sommes heureux d’appuyer ceux et celles qui travaillent à la préservation des terres et des eaux canadiennes. »

Mentionnons qu’Ambioterra est un organisme sans but lucratif dont la mission est de promouvoir la conservation des milieux naturels et des espèces en péril. Pour ce faire, Ambioterra réalise des projets de protection de la biodiversité, des activités de sensibilisation sur des enjeux environnementaux et des projets de recherche-action participative.

 

Photo : Un étang d’irrigation aménagé par Ambioterra sur le terrain de la ferme maraîchère Monchamp à St-Michel.